31. Un amour de fée ( 3/...) : Chapitre 5

Publié le par marypistache

Chapitre 5 : La fée clochettepapillon
 
Tout se passa bien les jours qui suivirent. Hanaelle était appréciée de tous les clients et s'empressait de faire tout ce que Mariana lui demandait. Au bout d’une semaine, elle avait proposé de nouvelles idées de décoration, qui avaient tout de suite plues à Mariana, qui dès la semaine suivante, opéra les changements jugés nécessaires. La boutique re-décorée était plus belle que jamais. Pas de grands chamboulements, mais de simples petits rajouts : des guirlandes de lierre lumineuses par ci, des papillons colorés par là, des couronnes de fleurs sur les étagères. Les fées, qui auparavant décoraient déjà la boutique, avaient été mises en scène. Elles pouvaient se cacher n’importe où dans le magasin, dans un bouquet de fleurs, assise au bord d’une petite fontaine dans le jardin attenant à la boutique, debout sur un chevalet… C’était devenu une des attractions de la boutique particulièrement appréciée des enfants qui s’amusaient à les chercher laissant leurs parents vaquaient tranquillement à leurs occupations. Chaque fois qu’ils en trouvaient une et en indiquaient l’emplacement exact, ils avaient droit au cadeau de leur choix : une image de fée ou un porte-clef, un marque page ou une carte postale voire un mug… C’était Hanaelle qui avait trouvé l’idée et c’était elle qui s’occupait des enfants. Elle les accompagnait dans leur quête et les récompensait. Même ceux qui n’en avait pas trouvé avait droit à un lot de consolation et un baiser de notre « fée maison ». Les enfants l’avaient surnommée « La fée Clochette » parce qu’elle savait énormément de choses sur les fées et qu’elle leur racontait des histoires merveilleuses. Depuis l’arrivée d’Hanaëlle, tous les dimanches après-midi, les enfants ravis se regroupaient autour d’elle pour l’écouter raconter comme elle savait si bien le faire des histoires passionnantes sur « Le Royaume des fées ». Les journées se succédaient et la collaboration entre les deux jeunes femmes portaient ses fruits. Les affaires marchaient bien et une solide amitié s’était liée entre elles, même si Hanaëlle restait très discrète sur ce qui c’était passé. Mariana, ne voulant pas brusquer la jeune fille et même si elle avait des tonnes de questions à lui poser, se retenait du mieux qu’elle pouvait pour ne rien laisser transparaître. Hanaëlle paraissait complètement différente. Elle ne ressemblait plus du tout à la frêle jeune fille au regard triste qui un après-midi de pluie s’était tenue devant la vitrine de la boutique. Elle avait repris des couleurs comme le soulignaient ses joues rosées. Ses yeux, couleur émeraude, avaient retrouvé leur éclat même si de temps en temps, ils semblaient encore voilés de tristesse. Elle adorait ce qu’elle faisait et cela se voyait. Mariana était ravie et fière de sa petite protégée et se disait souvent que les enfants n’avaient peut-être pas tort. Ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? C’était peut-être bel et bien une fée après tout… Mais à chaque fois que lui venait cette pensée, elle se grondait, se disant qu’elle était bien trop vieille pour croire encore aux contes de fée.
 
A suivre ...
Marypistache

Commenter cet article

Cojoloco 20/02/2006 18:16

Coucou la fée,
Aïe ce jour-là tu n'étais pas à 100%
"qui avai-en-t tout de suite plu-es"
"changements jugé--s nécessaires"
"pas de grand-s chamboulements"
"leur-s parent-s vaqu--er"
"chaque foi-s"
"Hana-ëlle"

Moi aussi j'aime décorer mon blog avec des petites animations pour les enfants. Cela attise leur curiosité!

Bizz