45. Conte pour enfant : Une robe dans une noix

Publié le par marypistache

Une robe dans une noix
 
Les petites fées lisent des histoires de princesses et les petites princesses des histoires de fées, c’est bien connu. Maelys était tombée sous le charme de cette princesse qui avait trouvé dans des noix de magnifiques robes couleur soleil et couleur de lune... Elle avait décidé, elle aussi, de se mettre à la recherche des ses noix extraordinaires et de trouver une de ses magnifiques robes. Eynora, sa maman, avait trouvait l’idée originale et voulait aider son petit bout de chou en lui faisant une surprise. Elle avait décidé de lui confectionner la plus belle des robes de princesse. Elle se mettait au travail quand Maelys sortait chercher ses fameuses noix avec sa meilleure amie Ceylia. Elle fouillait la forêt de fond en comble mais pas la moindre trace de noix. Sa mère ne voulait pas la décourager car elle savait bien qu’il n’y avait pas de noix dans la forêt. Elle était donc aller en chercher une chez les humains. Il faut savoir qu’une fée ne vole jamais. Elle l’avait donc échangée contre un magnifique bouquet de fleurs de champs. Elle avait pris la petite qu’elle avait trouvé et l’avait ouverte. Heureusement que les humais avaient inventé le casse-noisette! Ca n’avait pas été facile mais elle avait finalement réussi à l’ouvrir. Ne restait plus qu’à la cacher le temps de confectionner la robe ! Elle la cacha dans le grenier. Eynora ,voyant sa fille se décourageait après être revenu bredouille, décida de lui redonner espoir.
-        Ma chérie, quand tu auras trouvé cette noix, qu’y aura-t-il à l’intérieur ? demanda-t-elle à Maelys qui boudait dans un coin.
La petite fille sortit de sa torpeur, se leva et alla s’asseoir sur les genoux de sa mère. 
-        La plus magnifique des robes, maman. Elle aura la douceur des pétales de roses et la couleur de la neige, répondit-elle les yeux pétillants.
-        Une robe toute blanche ?
-        Oui, avec des perles de rosée. Elle sera grande comme ça, avec des perles partout…
La petite fille était tout excitée et faisait de grands gestes. Elle semblait dessiner la robe dans les airs.
-        Mais, elle doit être magnifique, cette robe ! Tu ne voudrais pas me la dessiner? demanda Eynora avec un grand sourire.
-        Oh si maman ! C’est une merveilleuse idée.
Elle partit en courant chercher ses crayons et une feuille, s’assit près de sa mère et se mit à dessiner. La robe ressemblait à une robe de princesse que Maelys avait dû voir dans son livre de contes. Maintenant qu’Eynora savait ce que sa fille désirait et en avait un modèle précis, il ne lui restait qu’à trouver les perles de rosée et la rose aussi blanche que la neige. Elle n’en avait jamais vu dans la forêt et elle savait qu’elle devrait une fois de plus faire appel aux humains. Elle partait donc le soir pendant que sa fille dormait profondément à la recherche de cette magnifique rose blanche qui ferait le bonheur de sa fille. Pour les perles de rosées, elle réfléchirait plus tard. Elle savait que cette robe aurait une existence de vie limitée, c’est ce qui ferait sa beauté. Mais avec un petit enchantement, elle pourrait la rendre éternelle. Elle garderait à jamais la douceur des pétales de rose et serait perlée de gouttes de rosée. Ce sortilège lui permettrait de cacher la noix dans la forêt pour laisser à sa fille le plaisir de la découvrir. Après plusieurs nuits infructueuses, elle trouva enfin ce qu’elle cherchait. Une magnifique rose blanche lui tendait les bras. A son grand regret, c’était la seule à être ouverte, toutes les autres étaient soit des boutons soit des bourgeons. Pour remercier le propriétaire de cette rose de son don, elle fit éclore toutes les roses blanche après avoir récité une formule magique. Elle rentra chez elle et cacha sa trouvaille dans le grenier. Comme l’aube allait se lever, elle décida d’aller collecter les « perles de rosée », comme le disait Maelys. Par un petit sortilège, elle rendit les gouttes de rosée aussi solide que de la glace. Elles étaient magnifiques. On aurait dit des perles de cristal. Eynora ne prenait que les toutes petites. Lorsqu’elle en eut pris suffisamment, elle alla les cacher au grenier. Le jour allait bientôt se lever et sa petite Maelys avait décidé de partir très tôt ce matin à la recherche de sa noix magique. Eynora prépara un pique-nique pour les deux petites filles et leur ami, le bourdon qui les accompagnait pour rassurer Eynora. Il avait trouvé l’idée plaisant et adorait passé du temps avec ses deux petites fées espiègles. Ceylia fut la première à se lever. Elle s’était couchée plus tôt que Maelys qui était à chaque fois surexcitée lorsqu’elles partaient à l’aventure. Tandis qu’elle mangeait ses tartines beurrées de miel, Maelys apparut habillé prête à partir. Eynora l’embrassa tendrement et lui servit son petit-déjeuner. Trois-quart d’heure plus tard, elles étaient prêtes, lorsque M. Bourdon frappa à la porte. Ils étaient partis pour la journée, ce qui laissait le temps à Eynora de coudre la robe. Elle descendit au salon tous ses trésors, et commença à travailler. Elle effeuilla en premier la rose et puis fit des petits trous dans les perles de rosée. En début d’après-midi, elle avait déjà terminé de coudre la robe, il ne restait plus qu’à rajouter une à une les perles de rosée. Trois heurs plus tard, la robe était terminée. Il ne restait qu’une heure avant le retour de la petite troupe. Elle mit la robe dans la noix qu’elle referma en prononçant quelques paroles magiques. Il fallait maintenant trouver un endroit où sa fille la trouverait sûrement.
-        Mais bien sûr, se dit-elle à voix haute, je n’ai qu’à la cacher dans cette grotte où elle aime aller jouer.
Aussitôt dit, aussitôt fait. Elle fut de retour en même temps que la petite troupe. Sa fille paraissait tellement déçue qu’elle lui proposa d’aller jouer :
-        Ma chérie, pourquoi tu n’irais pas jouer un peu ?
-        Merci maman. Je ne rentrerai pas tard.
Maelys avait retrouvé le sourire. Comme Eynora avait mis la noix dans un endroit assez visible, elle savait que les filles ne tarderait pas à rentrer. Alors qu’elle offrait à M. Bourdon une tasse de thé, sa fille entra en criant :
-        Maman, j’en ai trouvé une !!
-        Une quoi, chérie ?
-        Une noix, maman !
Maelys et Ceylia avait déposé la noix dans le salon. Les petites filles attendirent que tout le monde soit là avant de l’ouvrir. Comme c’était Maelys qui l’avait découverte, c’était à elle de l’ouvrir. Elle retint son souffle et d’un coup de baguette, la brisa. Elle découvrit alors une magnifique robe couleur de neige décorée de dizaines de perles de rosée.
-        Maman ! Maman ! Regarde ! C’est la robe que je voulais.
Eynora était ravie de voir sa petite fille aussi heureuse. Maelys avait pris la robe et était allée l’essayer dans sa chambre, suivie de près par Ceylia. Maelys était radieuse dans sa robe de princesse. Elle défilait dans le salon. Ceylia la regardait avec envie. Maelys regarda son amie et lui dit :
-        Demain, on va chercher ta noix.
Ceylia lui sourit et elles montèrent toutes les deux dans la chambre de Maelys.
Eynora était vraiment très contente de voir sa fille si heureuse. Elle décida d’appeler la maman de Ceylia pour la mettre au courant de l’astuce et se mit à espérer que toutes les petites fées du village ne désireraient pas toutes, elles aussi, trouver une robe dans une noix.
Marypistache
 
 
Fin
 
 

Commenter cet article

Zohra (avec Cojoloco) 23/02/2006 19:43

Zohra aimerait bien une robe violette de la couleur de ton blog, avec une rose rose et des boutons violets dans le dos. elle veut une robe qui descende jusqu'au genoux et qui tourne. Avec des petites étoiles vertes et des petits coeurs violets plus foncés comme décoration.
Par contre dans les noix il n'y de robes dans les noix elle sait très bien ce qu'il y a, il y a manger!
Mais elle veut bien que je lui lise encore un autre histoire.

Zohra (avec Cojoloco) 23/02/2006 19:40

Zohra aimerait bien une robe violette de la couleur de ton blog, avec une rose rose et des boutons violets dans le dos. elle veut une robe qui descende jusqu'au genoux et qui tourne. Avec des petites étoiles vertes et des petits coeurs violets plus foncés comme décoration.
Par contre dans les noix il n'y de robes dans les noix elle sait très bien ce qu'il y a, il y a manger!
Mais elle veut bien que je lui lise encore un autre histoire.

Zohra (avec Cojoloco) 23/02/2006 19:24

Zohra aimerait bien une robe violette de la couleur de ton blog, avec une rose rose et des boutons violets dans le dos. elle veut une robe qui descende jusqu'au genoux et qui tourne. Avec des petites étoiles vertes et des petits coeurs violets plus foncés comme décoration.
Par contre dans les noix il n'y de robes dans les noix elle sait très bien ce qu'il y a, il y a manger!
Mais elle veut bien que je lui lise encore un autre histoire.

Zohra (avec Cojoloco) 23/02/2006 19:21

Zohra aimerait bien une robe violette de la couleur de ton blog, avec une rose rose et des boutons violets dans le dos. elle veut une robe qui descende jusqu'au genoux et qui tourne. Avec des petites étoiles vertes et des petits coeurs violets plus foncés comme décoration.
Par contre dans les noix il n'y de robes dans les noix elle sait très bien ce qu'il y a, il y a manger!
Mais elle veut bien que je lui lise encore un autre histoire.

Zohra (avec Cojoloco) 23/02/2006 19:21

Zohra aimerait bien une robe violette de la couleur de ton blog, avec une rose rose et des boutons violets dans le dos. elle veut une robe qui descende jusqu'au genoux et qui tourne. Avec des petites étoiles vertes et des petits coeurs violets plus foncés comme décoration.
Par contre dans les noix il n'y de robes dans les noix elle sait très bien ce qu'il y a, il y a manger!
Mais elle veut bien que je lui lise encore un autre histoire.