63. un amour de fée ( 12/...) : chapitre 15

Publié le par marypistache

 

Chapitre 15 : Un allié potentiel
papillon
 
Anauel était rentré sans encombre au pays. Il avait enfin retrouvé la Princesse, qui avait trouvé refuge auprès d’une jeune humaine qui avait du cran, Mariana. Anauel avait perçu le lien qui unissait les deux jeunes femmes et en peu de temps, avait eu une confiance absolue en Mariana. Elle avait décidé de les aider dans leur entreprise et ce même au péril de sa vie. « Elle mériterait de faire partie des nôtres », pensa soudain Anauel. Il sourit. Il était, il est vrai, tombé sous le charme de cette brune à la peau claire et aux grands yeux marrons dont le caractère à la fois intrépide et sensible l’avait troublé . Il fallait maintenant parer au plus pressé et arrêter de rêvasser. Qu'en était-il de Manfred?  Avait-on eu connaissance de son absence? Il s'était arrangé pour que quelqu'un passe la nuit chez lui. Il fallait faire illusion et ne pas attirer les soupçons. Il s'était fait porter malade; et comme tout le monde savait qu'il était de très mauvaise compagnie quand il était malade, personne, en général, n'osait venir le déranger,Son absence de trois jours n’avait, semble-t-il, pas attiré l’attention de Manfred, ce qui était un atout de taille. Il ne l'avait apparamment  pas fait demander : aucune missive n'avait été glissée sous sa porte. Soulagé, il se laissait choir dans son fauteuil préféré.Il savait qu'il allait bientôt devoir mener une guerre sans merci et secrète pour sauver le Royaume des Fées. Sur la table basse, il aperçut une missive spéciale. Il eut un frisson d'angoisse. Il  se rassura à la vue d'une écriture familière. Il avait, en effet, reconnu l'écriture d'un très vieil ami.Elle émanait, en  effet, d’un ami de longue date, Nawel, qui était Ambassadeur du Royaume des Fées chez les mortels. Dans sa lettre, il lui faisait part de ses craintes à propos du Royaume  et de ce danger menaçant et imminent qui planait sur lui. « Ce serait un allié de poids », se dit Anauel, qui lui écrivit immédiatement pour lui dire qu’il viendrait le plus tôt possible lui apporter son soutien dans cette douloureuse épreuve qu’il traversait en ce moment. Il l’envoya tout de suite par courrier spécial. Il savait que ses lettres étaient surveillées et il ne devait en aucune façon dévoiler ses véritables intentions. Il décida donc de partir sur le champ, sachant qu’Hanaëlle ne serait pas de retour avant une bonne semaine, le temps de transformer Mariana en parfaite petite fée. Il lui fallait en une semaine :  apprendre à voler, à utiliser une baguette, une série de sorts utiles en cas de danger et les us et les coutumes pour passer inaperçu. Beaucoup de travail en perspective mais qui porterait ses fruits. Tout aide était bien venue dans un contexte aussi grave ; mais il en était sûr, il parviendrait à sauver le Royaume de l’emprise de Manfred. De toute façon, il en était intimement persuadé : si Manfred montait sur le trône, il n’y aurait plus de Royaume des Fées… Il chassa ses idées noires et après avoir fait ses valises, s’envola vers le monde des humains qu’il venait à peine de quitter. Il se dit qu’il pourrait passer voir Hanaëlle au retour et apprécier les progrès de Mariana, à qui il pensait de plus en plus…
A suivre...
Marypistache
 
 
 
 

Commenter cet article